Quelques genres d'Orchidées

s5 logo1

 
SOCIETE FRANCAISE D'ORCHIDOPHILIE CENTRE LOIRE

Les Cattleyas

Les Cattleyas

Originaires d'Amérique du Sud, les cattleyas séduises par leurs couleurs : blanc, rose, mauve, parme, jaune, orange, rouge, saumon, vert ou violet presque bleu. Souvent bicolores, ils embaument par leur parfum enivrant.
Reine des orchidées ont dit certains du cattleya, fleur symbole des amours de Swan et Paulette dans « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust, le cattleya est une fleur royale. Fleur nationale du Costa Rica, le Cattleya skinneri porte 5 à 10 fleurs de 8 à 10 cm de diamètre, rose au labelle pourpre et à la gorge blanche. Sur un pied fort et comptant quelques années de vie adulte (les orchidées ont une vie indéfinie) on compte par dizaines les fleurons odorants.
Les plantes vendues dans le commerce sous l'appellation « cattleya » sont généralement des hybrides intergénériques croisements de cattleya, laelia, brassavola et spophronites.
Le cattleya est une plante de lumière, celle qui en demande le plus parmi les orchidées. Il se contente d'une température minimale de 14°C et la température d'un logement lui convient bien.

Pour refleurir de longues nuits lui sont nécessaires
Le laisser dormir sans lumière
Les cattleyas peuvent être divisés à condition de garder 4 pseudo-bulbes et une pousse par potée.
Le rempotage intervient après l'apparition des nouvelles racines des jeunes pousses.

Les Cymbidiums

Les Cymbidiums

C'est l'orchidée la plus connue, la plus produite sans doute car la plus vendue. Résistant, le cymbidium est de culture facile. Coupé, sa tige florale ou l'une de ses fleurs (encore appelées fleurons) durent 3 ou 4 semaines, sur pied la floraison persiste 1 à 2 mois.
Le cymbidium, qui doit son nom au botaniste suédois Linné, est originaire de l'Asie et de l'Océanie. On le trouve, à l'état sauvage, des pieds de l'Himalaya à l'Australie en passant par la Chine.
Les plantes proposées, hybrides de culture, présentent une grande variété de couleurs du blanc presque pur au bordeaux en passant par des roses, jaunes, verts, rouges, bronze, ocre, chamois...
Les plantes se présentent en trois tailles différentes, mini, normale et grande. Les cymbidiums vont de 30 cm à plus d'1,5 mètre.
Le cymbidium aime beaucoup la lumière et supporte le soleil tout comme les températures de 3 à 30°C. Toutefois à l'apparition des boutons, il convient de lui proposer de 15 à 18°C environ.

Sortir impérativement votre cymbidium l'été dans un endroit semi ombragé ; c'est la condition de sa floraison.
Rempotage et multiplication tous les 2 à 3 ans. Rempotez les au printemps dans un mélange à base d'écorce de pin par exemple. Vous pouvez diviser les touffes les plus grosses en gardant au moins 3 bulbes et une pousse pour chaque nouvelle plante.
Attention à l'automne, en rentrant vos cymbidiums ne rentrez ni limace ni escargot, ils aiment vos plantes et particulièrement les tiges florales.

Les Dendrobiums

Les Dendrobiums

Plantes de l'Océanie et de l'Asie, ils sont des plus variés, du plus petit au plus grand, de 3 cm à plus de 2 mètres. De couleur blanche à violette en passant par une gamme de roses, on trouve aussi des dendrobiums dans les tons jaunes. Les dendrobiums du commerce les plus fréquents, hybrides, aiment les atmosphères chaudes et humides se contentant de températures modérées en hiver (16 à 18°C). Toutefois, suivant leurs origines, ils peuvent demander des conditions bien différentes, le plus généralement de la fraîcheur et du repos, notamment dans les types dits « nobile ». Ainsi on distingue généralement quatre groupes de dendrobiums suivant les températures et les périodes de repos exigées (hivernales).

Respecter la période hivernale de repos en diminuant les arrosages

Les Miltonias

Les Miltonias

Originaires d'Amérique du Sud, principalement du Brésil et de la Colombie, les miltonias ont des fleurs plates, colorées souvent dans les tons rouge, jaune et blanc. Les fleurs, semblables à de grosses pensées aux couleurs délicates, se remarquent par les dessins de leur cœur ; les hybrides offrent une gamme de couleur et un palette de pastels délicats qui attirent l'attention ; les fleurs sont groupées sur une hampe florale qui apparaît entre la première feuille et le pseudobulbe.
Les miltonias aiment être dans un milieu humide, leur compost ne doit jamais sécher. Les racines sont fines et demande un support bien drainant. Des feuilles pliées en accordéon sont le signe typique d'un manque d'humidité lors de leur croissance. La température à maintenir doit être de 15-16°C la nuit et inférieure à 27°C le jour.

Pas d'excès de chaleur, une humidité suffisante et proscrire les grands pots

Les Odontoglossums

Les Odontoglossums

De part leurs origines, des montagnes américaines du Pérou et de la Colombie au Mexique, les odontoglossums sont des plantes dites de serre froide : 7 à 10°C leur suffisent la nuit et 15 à 20°c le jour. Les odontoglossums sont peu gourmands en lumière mais demandent un taux d'humidité important (de l'ordre de 70%). Suivant leurs origines géographiques, les odontoglossums requièrent des modes de culture différents, certains demandant plus de chaleur. Tous prospèrent avec une humidité importante et sont peu exigeants en engrais. Classiquement les couleurs vont du blanc au jaune, les fleurs présentent aussi des colorations de brun et pourpre. Les hybrides, plus faciles à cultiver offrent des couleurs plus variées et plus lumineuses.

Pas d'excès de chaleur
Une moiteur élevée

Les Oncidiums

Les Oncidiums

Originaires d'Amérique, la plupart des oncidiums se remarque par le grand nombre de leurs fleurs (on peut couramment en compter 40 à 50 sur une seule hampe florale).
Si les couleurs les plus fréquentes sont le jaune et le marron, on trouve aussi le blanc, le rouge, le mauve dans les fleurs, sans parler de l'orangé de l'Oncidium papilio à la fleur posée comme un insecte sur l'extrémité de sa tige florale. Les oncidiums peuvent sembler fragiles eu regard à leur finesse et la petite taille des fleurs chez la plupart des espèces, certaines atteignant toutefois 6 à 7 cm de diamètre. Si les oncidiums sont tous originaires d'Amérique, on les trouve des bords de mer chauds aux Andes avec des climats bien différents. On retiendra une température de 14 à 16°C la nuit et de 18 à 24°C le jour pour un taux d'humidité de 50%.

Un compost moite sans excès d'eau
Pas d'excès de température

Les Phalaenopsis

Les Phalaenopsis

Voici l'orchidée d'appartement par excellence. Avec ses origines orientales, les espèces botaniques se trouvent dans tout le sud-ouest de l'Asie continentale et insulaire, et ses allures de papillons en vol (les phalènes sont des papillons nocturnes), le phalaenopsis à de quoi séduire. A ses atouts de charme et son port gracieux, il ajoute ses tons pastels : une gamme tout en subtilité du blanc pur au parme, avec des dégradés de roses, jaunes auxquels s'ajoutent d'inattendus striés et pointillés. Les feuilles, à la base de la plante, se présentent comme de grandes langues vert foncé où s'ajoutent parfois des dessins gris argenté. Le phalaenopsis fleurit habituellement en hiver mais sa floraison est si longue qu'elle peut durer 6 mois et se prolonger l'été.
Le phalaenopsis aime la chaleur (18 à 24°C le jour et 15 à 18°C la nuit) et ses boutons floraux n'apprécient pas la fraîcheur et le froid qui les font jaunir et tomber.
Curieuse, cette plante peut fleurir 6 mois de suite et produire plus de 50 fleurs, présente d'autres particularités : elle peut refleurir à l'extrémité de la tige florale, émettre des tiges florales secondaires ou des keikis (en hawaïen : bébé). Ceux-ci donneront de nouvelles plantes. Une curieuse manière de se reproduire.

Pas d'eau au cœur de la plante
Beaucoup de lumière mais pas de soleil direct
Ne pas couper les tiges florales en fin de floraison (sauf si elles sont totalement desséchées)
16°C minimum dès l'apparition des boutons floraux.

ACCUEIL

L'ASSOCIATION

MANIFESTATIONS

PUBLICATIONS

LES ORCHIDEES

CARTOGRAPHIE

GALERIE PHOTOS

LIENS

CONTACT

ADHESION

TOUS LES ARTICLES

Calendrier des activités